Trail extrême : S’orienter à l’aide d’une boussole

Catégories Blog des triathlètes
Trail extrême

Lors d’une participation à un trail extrême, l’orientation est inéluctable. Des outils sont conçus pour nous orienter en pleine montagne. Il s’agit essentiellement de la boussole, de la carte et du GPS. Ces derniers constituent les alliés incontournables des amateurs de trail. Pour mieux comprendre leur fonctionnement, parcourez l’article.

Faire usage d’une boussole

Généralement, lors d’un trail extrême, l’usage d’une boussole permet de se référer sur une carte et poursuivre une direction. Ce site vous donne la façon d’utiliser une boussole. Pour fonctionner, une boussole est dotée d’une aiguille aimantée mobile, une flèche de visée ainsi qu’un cadran mobile gradué.

Il est à noter que l’aiguille d’une boussole indique le Nord magnétique et non le nord géographique. De ce fait, il ne faudrait pas utiliser cet outil à proximité d’une batterie de téléphone ou bien des lignes électriques. Il est très sensible face aux champs magnétiques.

La première étape pour trouver sa voie est d’orienter la carte à l’aide de la boussole. Certes, vous pouvez vous fier à votre sens de l’orientation. Cependant, afin d’être sûr, ce serait mieux d’opter pour la boussole. Pour ce faire, vous devez mettre la boussole sur la carte et la placer de manière à ce que la flèche de visée se penche vers le nord de la carte et qu’elle soit en parallèle avec l’axe nord-sud de la carte.

Une fois que la boussole est bien posée, vous devez entreprendre une rotation de l’ensemble dans une position horizontale. Cela permettrait à l’aiguille d’aller dans la même direction que la flèche de visée. La carte sera orientée vers le nord à cet instant.

Se servir de la carte

La carte forme un outil inéluctable d’un trail extrême. Grace à elle, vous pourrez planifier votre route. Afin d’utiliser la carte, l’usage d’une boussole est indispensable. En effet, pour se positionner par rapport à la carte, la boussole permet d’orienter vers le nord.

Cette carte donne des renseignements topographiques notamment les reliefs, les sentiers, les cours d’eau, la position des villes, et autres. Selon le parcours, plusieurs cartes peuvent parfois s’avérer être utiles. Les cartes topographiques sont accessibles sur internet, auprès de diverses associations, ou encore en magasin.

Bien avant l’aventure, vous devez apprendre à bien identifier les différents éléments sur la carte en regardant la légende. Pour réaliser la distance réelle de l’itinéraire, vous pouvez vous servir de logiciels de cartographies.

Détenir un GPS

Lorsque vous vous perdez lors d’un trail extrême, le GPS compte parmi les outils qui vous permettraient de retrouver votre chemin et demander de l’aide. Cet outil sert notamment à identifier votre emplacement et de l’informer aux secours.

Aussi, le GPS vous offre la possibilité de télécharger une carte à la partie où vous avez besoin. Il permet également de poursuivre un parcours déterminé au préalable même en mauvais temps. Grâce à l’écran, vous pouvez toujours identifier votre position.

Afin d’être opérationnel, le GPS doit être paramétré et adapté au trail. Ainsi, toutes les fonctionnalités qui ne sont pas indispensables devraient être supprimées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *